Délégationdes Hauts-de-Seine

Portrait n° 1

Les marcheurs

« Nous étions partis un groupe, nous sommes revenus une famille »

À l’automne 2015, les marcheurs de l’Espérance de La Pause à Antony et de Tournées de rue Sud 92 ont marché une semaine sur le chemin de Compostelle. Ils marcheront également du 23 au 27 mai 2016, créant un lien supplémentaire entre les territoires traversés.

Les marcheurs

Le 26 septembre 2015, nous nous sommes retrouvés à l’accueil du Secours Catholique « La Pause », à Antony, pour le grand départ. Dix-sept marcheurs réunis dans un seul but : vivre ensemble l’aventure du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, depuis Le Puy-en-Velay jusqu’à Aubrac.

Nous l’avions tous rêvé, nous l’avons fait !

Après plus de 120 km de marche, nous sommes arrivés à Aubrac le 3 octobre au soir, fatigués mais heureux !

Nous nous étions préparés pendant les six mois qui avaient précédé notre départ : marches régulières ensemble, élaboration de notre charte pour bien vivre ensemble cette semaine, rédaction de notre livret de pèlerin, constitution du paquetage, etc. Le jour J nous étions tous présents !

Au retour, les mots nous manquaient – existent-ils ? – pour exprimer toute l’amitié, la fraternité, la complicité et la solidarité vécues pendant cette semaine, tellement cela nous paraissait incroyable, mais vrai ! « Je ne croyais plus en rien, plus en l’entraide, l’amitié, la fraternité, l’amour. J’ai été surpris. Je me suis trompé. J’ai été témoin de la fraternité vécue, ému et touché. Semaine exceptionnelle. Une grande expérience de souffrance, d’amitié, de compréhension. L’homme qui part n’est pas celui qui revient. L’après est dur mais le meilleur reste à venir. »

« On a fait une route avec des hauts et des bas, des montées et des descentes, à l’image du chemin. Un condensé de vie, en très peu de jours, qui a permis de se découvrir un peu plus en vérité. Un beau cadeau qu’on se fait les uns aux autres, très bon à recevoir. »

« L’amitié entre nous a été formidable, malgré quelques embuscades dans lesquelles on s’est parfois fait prendre. »

« On met notre énergie au service de quelque chose de bien. On s’ouvre vers l’extérieur. On n’est pas des choses mais des êtres. Cela m’apporte de l’énergie pour le reste de l’année. Cette semaine a été une bonne dose de liberté, d’égalité, de fraternité. »

« Fier de notre groupe. Ensemble, on peut faire beaucoup de choses. Beaucoup de valeur de chacun s’est révélée dans tous les moments vécus. »

Pour résumer en une phrase ce qui nous est arrivé pendant cette semaine :
« Nous étions partis un groupe, nous sommes revenus une famille ! »

Au retour, il nous a fallu du temps pour atterrir… Nous avions besoin de nous appeler les uns les autres, de vérifier que nous étions toujours bien là, de nous entendre. Quelle joie de nous revoir, dix jours plus tard, réunis pour décider ensemble de notre à-venir ! Oui, notre marche ensemble ne s’est pas arrêtée à Aubrac, l’aventure continue. Nous ne sommes pas revenus comme « avant ».

Aujourd’hui, nous nous retrouvons chaque mois pour marcher ensemble dans les bois et forêts d’Île-de-France. Nos marches sont un trésor, une source où nous allons puiser. Nous avons aussi souhaité ouvrir ces marches à tous ceux qui le souhaitent, personnes fréquentant La Pause ou rencontrées en maraudes. Nous avons aussi prévu de passer un long week-end de vacances ensemble à la fin de septembre… avant de repartir sur le chemin de Compostelle au printemps 2017. Ultreïa [1] !

Mais avant cela, en mai 2016, nous participerons aux différentes marches des territoires, traversant du sud au nord la délégation des Hauts-de-Seine, pour célébrer les 70 ans du Secours Catholique.

[1] Aller plus loin, aller plus haut. « Ultreïa » est une expression de joie du Moyen Âge.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne