Délégationdes Hauts-de-Seine

Regarder ailleurs pour comprendre ce qui se passe ici

Débat avec un partenaire mexicain

À l’occasion de la sortie du rapport national sur la pauvreté, le 7 novembre dernier, la délégation des Hauts-de-Seine a reçu un partenaire mexicain pour une journée d’échanges de pratique autour de la thématique des migrations.

Regarder ailleurs pour comprendre ce qui se passe ici

La présence du prêtre jésuite Arturo Gonzalez, directeur du Service jésuite aux migrants (SJM) au Mexique a rassemblé le 8 novembre dernier, une quarantaine d’acteurs à Asnières. De nombreux témoignages de mobilisations citoyennes ont permis de croiser regards et expériences. L’exercice de regards croisés entre ces deux pays, que des milliers de migrants choisissent comme destination ou comme pays de transit sur leur route migratoire, a mis en lumière des éléments géopolitiques spécifiques à chaque région. Au-delà de ces spécificités, des valeurs universelles placées au cœur de l’engagement citoyen auprès des réfugiés ont été relevées : la fraternité, l’hospitalité, la solidarité…

Les associations incitent la société civile à s’organiser et à se mobiliser autour d’une cause commune.

Les exemples de mobilisations citoyennes partagés par le Secours Catholique témoignent du combat que mène l’association depuis sa fondation contre tout ce qui génère la pauvreté, les inégalités et l’exclusion. La présence des collectifs citoyens se mobilisant en faveur d’un logement pour tous, contre la pauvreté et pour l’exercice des droits des migrants, entre autres, a enrichi le dialogue de cette journée entre les participants, le partenaire mexicain et les acteurs engagés dans ces initiatives.

Du côté du Mexique, la société civile se mobilise auprès des personnes exilées sous diverses formes. Sous le prisme des fêtes populaires où les migrants sont à l’honneur en plaçant cette problématique de manière conviviale. Des collectifs citoyens accompagnent aussi les migrants sur les principales routes migratoires où de nombreuses associations offrent hospitalité et assistance dans des auberges, des maisons des Migrants (Casa de Migrantes) et des paroisses.

À la veille des élections municipales de 2020, la délégation des Hauts-de-Seine souhaite interpeller les candidats et favoriser la participation des citoyens du département au débat public. Les réflexions issues de la journée du 8 novembre invitent ainsi à porter ces sujets majeurs auprès des pouvoirs publics et à agir en collectif pour une société plus inclusive et solidaire.

Natalia Rey (bénévole interprète)

Imprimer cette page

Faites un don en ligne