Délégationdes Hauts-de-Seine

Yelena Yarmaloyan, assistante au Secours Catholique des Hauts-de-Seine

Yelena Yarmaloyan, assistante au Secours Catholique des Hauts-de-Seine

Yelena Yarmaloyan, nouvelle assistante au Secours Catholique des Hauts-de-Seine, nous décrit son parcours.

Yelena, quelques mots sur ton parcours avant de rejoindre le Secours Catholique ?

Avant d’arriver au Secours Catholique, j’étais chargée de projet dans le milieu du développement international au niveau juridique au sein de l’« American Bar Association Rule of Low Initiative ». J’ai travaillé sur des projets divers concernant d’un côté les représentants de la justice et d’un autre côté les personnes en situation de précarité. Dans le cadre du programme « Assistance juridique pour les personnes déplacées et affectées par les conflits en Arménie » j’ai eu le plus grand plaisir à travailler avec Caritas Arménie et le bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en Arménie. Et là, la curiosité de découvrir les projets et le fonctionnement du Secours Catholique au niveau local et la forte envie d’avoir ma portion de contribution dans ses actions m’ont amenée au Secours Catholique des Hauts-de-Seine.

Quelles sont tes passions ?

Mes passions ! J’en ai pas mal ! Depuis mon plus jeune âge, je participe et j’aide les Sœurs de Mère Teresa. Tout d’abord, en Arménie, mon pays d’origine, avec les Sœurs de Spitak et de Erevan. Là j’ai pu aider à différents niveaux : des tâches les plus simples, en passant par des besoins de traduction et d’interprétariat. Mais ce que je préférais, c’était de m’occuper des enfants orphelins et/ou en état de handicap.

Les langues sont une autre passion dans ma vie, et c’est devenu une partie de ma vie professionnelle. J’ai enseigné l’anglais juridique et l’anglais de commerce au niveau de licence et aux professionnels. Je maîtrise quatre langues à ce jour (arménien, anglais, français, russe) et je vise l’espagnol. Je trouve que les langues ouvrent des portes très importantes dans nos vies.

Je ne me considère pas sportive mais la natation fait partie de ma vie quotidienne. J’aime l’eau, c’est de là que vient mon amour pour la mer. J’adore la mer, l’infinie, la divine ! Je me sens apaisée au bord de la mer. C’est là où je peux me poser et contempler…

Publié en avril 2019

Imprimer cette page

Faites un don en ligne