Visuel bannière
Commune
Asnières-sur-Seine
Contenu national
Thème
Lien social

Un atelier de cuisine qui rassemble des familles

Paragraphes de contenu
Ancre
Titre du paragraphe
Cuisiner ensemble, pour créer du lien
Texte

L'Oasis des familles est un projet initié par l'équipe du Secours Catholique de Malakoff. Récemment, plusieurs familles ont participé à un atelier de cuisine, dans l'ancienne trésorerie de la mairie de Malakoff. Comme en témoigne Christie, cet atelier autour de deux cuisinières professionnelles et bénévoles a enthousiasmé treize mamans et six enfants. Ils en parlent. 

«  Nous nous sommes donné rendez-vous à 9 heures sur la place de la Mairie, dans l’ancienne trésorerie municipale de Malakoff, beau bâtiment de briques rouges avec des mosaïques intérieures, réhabilité en" fab lab" où on se rencontre en faisant. 

Ce lundi, avec les membres de l’Oasis des familles de Malakoff – un groupe de femmes, qui viennent de pays du Maghreb ou d’Afrique de l’Ouest, et trois bénévoles du Secours Catholique disponibles ce matin-là, nous avons rendez-vous avec Agnès et Armelle pour préparer ensemble un repas. Armelle et Agnès, cuisinières professionnelles,  animent l’atelier de cuisine. Elles nous ont donné à choisir entre plusieurs propositions du menu "plat-dessert". Nous avons voté pour le gratin de courgette à la fêta et à la menthe et le gâteau de semoule à la fleur d’oranger. Les intitulés de recette font voyager et donnent l’eau à la bouche !

Quinze femmes étaient présentes, trois ou quatre avec leurs enfants, bébés ou à peine un peu plus grands. Certaines se sont habillées "chic". Pour nous toutes cette matinée c'est un peu la fête à la Tréso, ce lieu qui renforce cette atmosphère festive, avec ses mosaïques au sol, ses grands abats jours en paille. Nous sommes nombreuses pour les accueillir, les bénévoles, les deux "chefs en cuisine", le responsable du lieu, et deux grandes filles venues pour s’occuper des enfants et permettre aux mamans de cuisiner tranquillement. Cuisiner mais aussi, discuter, rire, boire le café que nous sert le responsable de la Tréso… en oubliant 5 minutes leur rôle de mère, notamment.

Gwendoline, l’une des bénévoles, a préparé des tabliers pour celles qui n'en n'ont pas amené. Agnès et Armelle répartissent les femmes en deux groupes, l’un va cuisiner le gratin et l’autre le gâteau de semoule, et quand le premier plat sera prêt, les groupes changeront de poste et préparerons l’autre plat. Nous, les bénévoles avons tacitement décidé de passer d’un groupe à l’autre, entre les mamans, les enfants, pour papoter, rigoler, prendre des photos, donner un coup de main à la vaisselle, lire une histoire, écouter aussi les souvenirs qui reviennent en faisant la cuisine.

Coupe coupe coupe les courgettes, épluche épluche l’ail, déchire déchire la menthe, émiette émiette la fêta. Ça c'est le poste "Gratin", animé par Agnès autour d’une grande table – Armelle, elle, anime le poste "Gâteau" sur le plan de travail. Les rires fusent. Les commentaires aussi : « En Tunisie je coupe l’ail de telle manière », « Au Maroc, on met telle épice », « Marlène fait super bien la cuisine, souvent elle cuisine pour moi ».

Hop, les plats sont au four. La cuisine de la Tréso est équipée de plusieurs fours, mais tous nos petits moules à cake en alu, toutes nos barquettes à gratin en alu, une par famille, ne peuvent pas rentrer en même temps. Certaines mamans doivent aller récupérer leur enfant à l’école. D’autres prennent un deuxième café. La vaisselle va bon train. Les confidences se font plus profondes, moins enjouées. On a le temps d’être ensemble, le temps de s’écouter, le temps de se livrer.

Les bonnes odeurs emplissent l’espace. Voilà, il est 12h45, chacune est repartie avec sa barquette de gratin et son cake à la semoule. Nous avons passé un moment constructif et joyeux

 

 

Citation

On a le temps d’être ensemble, le temps de s’écouter, le temps de se livrer. Nous avons passé un moment constructif et joyeux.

Prénom Nom
Christie