Visuel bannière
Commune
Asnières-sur-Seine
Contenu national
Thème
Vie de l’association

Parole d'acteur : l'expérience de Daniel au CAN

Paragraphes de contenu
Ancre
Titre du paragraphe
"Faire avec", le témoignage de Daniel
Texte

Le CAN (Conseil d‘Animation National) est une instance de consultation interne au Secours Catholique, réunissant par tiers des personnes ayant l’expérience de la précarité, de l’animation et de la responsabilité. Il vise à représenter la diversité des acteurs du Secours Catholique, et à développer leur participation aux réflexions et décisions, en particulier pour les personnes en situation de précarité dont les savoirs et expériences sont trop souvent insuffisamment reconnus et partagés. » Réunis dans des fraternités ou en plénières, les membres du CAN analysent, débattent, proposent et décident à voix égales.

Daniel, bénévole à la délégation des Hauts-de-Seine et membre de son bureau, en fait partie depuis mars 2020. Son appel à y participer trouve son origine dans son expérience personnelle de mobilisation au sein d’un Groupe d’Action Citoyenne (GNAC), auquel il participait avec combativité et détermination. Il le raconte avec humour même si la colère n’est pas loin : à sa sollicitation du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de sa ville pour demander de l’aide, il lui avait été répondu de prendre rendez-vous par téléphone. Or l’impossibilité financière d’acheter un téléphone était justement l’objet de sa démarche !

Face à l’absurdité de la situation suivie de renvois successifs vers la CAF puis vers les services sociaux du département, puis enfin vers le CCAS… son indignation était montée d’un cran et avait suscité un fort désir de lutter. A l’époque, Daniel ne connaissait pas le mot « plaidoyer » mais il en avait éprouvé l’efficacité : ensemble, avec d’autres personnes partageant les mêmes difficultés - pourvu qu’on ose prendre la parole devant certains acteurs institutionnels - il était possible d’obtenir des résultats. Daniel raconte que cette mobilisation collective avait permis d’avancer sur leurs sujets de préoccupation.

« Aujourd’hui je fais des choses que je n’aurais jamais faites ! J’ai plus de confiance en moi. ».

Aujourd’hui Daniel parle d’une expérience positive, même si les premières rencontres n’ont pas toujours été faciles. « Quand on a échoué dans sa vie professionnelle, on a l’impression d’être nul partout… Alors, si on ne nous écoute pas, ça nous enfonce encore un peu plus ».  Il insiste sur l’importance fondamentale d’une écoute attentive et bienveillante, pour que la parole puisse s’exprimer : « Si on me dit que je n’ai rien compris, j’ai l’impression qu’on me prend pour un imbécile, alors je me tais… ».

Mais Daniel cite avec joie toutes ces personnes au niveau local, régional mais aussi national, qui lui ont fait confiance, l’ont incité à s’engager, à s’exprimer, l’ont aidé dans certains cas à prépare ses interventions : « Aujourd’hui je fais des choses que je n’aurais jamais faites ! J’ai plus de confiance en moi. ».

 Il y a un petit bonheur qui s’ajoute à celui de participer, car les sessions du CAN se passent à tour de rôle dans les différentes régions de France : « Pour moi c’est l’occasion de quitter la région parisienne ; finalement ce sont mes seules vacances ! » 

Plus d'infos sur l'organisation interne du Secours-Catholique ici 

Citation

« Quand on a échoué dans sa vie professionnelle, on a l’impression d’être nul partout… Alors, si on ne nous écoute pas, ça nous enfonce encore un peu plus »

Prénom Nom
Daniel Defresne